Bonjour les princesses !

Aujourd'hui, je vous présente une palette qui est venue s'ajouter à mon stock de palettes Urban Decay : la Nacked basics. En tant que consommatrice amoureuse de cette marque, je ne pouvais pas passer à côté. Mais alors, pourquoi celle ci, et pas une Nacked classique : parce qu'elle est composée de fards mats uniquement. J'aime beaucoup les fards irisés, satinés, mais au quotidien pour un maquillage nude, je préfère les mats, je trouve que cela fait plus naturel. Alors, est-ce qu'elle en vaut la peine ou pas ? 

 

Palette naked basics d'Urban Decay princesse affreuse(1)

 

Palette naked basics d'Urban Decay princesse affreuse(5)

 

Palette naked basics d'Urban Decay princesse affreuse(2)

 

Palette naked basics d'Urban Decay princesse affreuse(4)

 

Palette naked basics d'Urban Decay princesse affreuse(3)

 

 

Ce qu'en dit Dédé :

 
Un basique indispensable pour créer une multitude de regards.
Six fards à paupières à la texture mate, dont quatre teintes Urban Decay inédites et exclusives à porter en aplat, en halo ou en liner.

   Cette palette contient :
- Venus - blanc cassé, doux demi-mat,
- Foxy - biscuit crème mat,
- Walk of Shame - pêche rosé mat,
- Naked2 - taupe mat,
- Faint - brun cendré chaud mat,
- Crave - brun saturé/noir mat.

 

Ce qu'en dit la princesse affreuse :

La palette est en plastique rigide, et est un peu difficile à ouvrir, je trouve. Rien de bien méchant, mais passer de la Vice palette à la Nacked basics, l'ouverture surprend. Elle possède un miroir assez grand, et ô miracle, on peut l'ouvrir entièrement. 

Les trois premières couleurs sont très claires : Venus est un blanc très lumineux, Foxy tire un peu sur le jaune alors que Walk tire plus sur le rose. 
Les trois suivantes permettent de donner plus de pep's au maquillage, de foncer un peu tout ça. 

Il y a de quoi faire des maquillages sympas avec cette palette, et puisqu'elle est petite, on peut la transporter facilement si on est en déplacement. Par contre, ce qui est dommage, c'est qu'elle est vendu sans pinceau. 
Comme d'habitude, certains fards sont poudreux : c'est le cas de Faint notamment.

Au final : j'aime les mats, j'aime Urban Decay, et même si cette palette n'a vraiment rien d'extraordinaire (vraiment rien du tout), je pense me maquiller souvent avec elle au quotidien. Est-ce que c'est vraiment un indispensable ? Je ne pense pas. On peut trouver ces teintes absolument partout. 

 

Prix indicatif : 25 €

 
Depuis qu'Urban decay a été racheté par le groupe L'oréal, pensez-vous qu'on va avoir une "perte de l'identité" de la marque ?