Bonjour les princesses! J'ai envie de bavarder avec vous aujourd'hui sur un thème particulier: la recherche d'un premier emploi.  

 

pile-livres

 

 

Dès le collège, j'ai eu envie de travailler sur les maladies génétiques rares.
Il y a des maladies qui sont plus bankable que d'autres. Le cancer, la maladie d'Alzheimer entre autre.
J'entends par là que ces maladies touchent malheureusement beaucoup de monde, et qu'il est donc plus facile pour les équipes de chercheurs de travailler dessus grâce à l'aide de différents financements. L'état et les associations vont donner de l'argent à ces équipes pour acheter du matériel spécifique, et cela va grandement aider la recherche.
Dans le cas d'une maladie qui touche très peu de personnes, on ne trouve pas forcément de financement et il est donc très difficile de travailler dessus (la recherche scientifique coûte extrêmement cher). Et c'est ce que je ne comprenais pas. Pour moi, qu'une maladie touche beaucoup de personnes ou une poignée, il est important de trouver la cause pour espérer trouver un remède ou soulager la vie des malades.  

J'ai donc passé un bac S, puis une licence en biologie moléculaire et un master en biologie du développement et immunologie. J'ai pu travailler dans différents laboratoires du CNRS, sur la bactérie, la levure, la drosophile et la souris. Et j'ai adoré ça. J'ai su que c'était ce qui me plaisait profondément.
J'aurai pu continuer avec une thèse mais je n'ai pas trouvé de sujet qui m'intéressait réellement. Il est important de choisir un sujet de thèse et une équipe qui nous plait, car on s'engage mentalement et physiquement sur le sujet pour un minimum de 3 ans. On a vite fait d'être dégouté et je ne veux pas que ça soit le cas.  

 

Je me suis donc arrêté là, avec mon bac+5 en poche et j'ai commencé à chercher un travail comme tout le monde. Et là, la réalité du métier a commencé à me rattraper. Déjà, il faut s'accrocher pour trouver des postes de disponible. Il y a des pays où il est plus facile de faire de la recherche. Les États-Unis par exemple. En France, cela est un peu plus compliqué.
Avec mes diplômes, je peux travailler en tant qu'ingénieur de recherche. Il n'y a pas beaucoup de poste tout d'abord, et dans la majorité des annonces trouvées, il est demandé plusieurs années d'expérience minimum. Et je n'ai qu'un an d'expérience.
Je peux également travailler en temps que technicienne de laboratoire. J'ai postulé à plusieurs offres sans jamais être retenue. Prendre un bac+5 pour un faire le travail d'un bac+2/3, cela ne leur convient pas du tout car ils sont censé augmenter mon salaire.
Sauf que moi, je m'en contrefiche d'être moins payée. Je veux juste travailler sacrebleu! D'abord parce que je ne tiens pas en place. Ne rien faire me fatigue plus qu'autre chose. Ensuite, parce qu'on ne va pas se mentir, pour l'argent. Je n'ai bien entendu pas le droit au chômage et je n'ai pas non plus droit au RSA. Et il faut bien se nourrir. «Heureusement» pour moi, mon affreux prince est en thèse et a ainsi un salaire. Mais croyez-moi, c'est très désagréable de voir que c'est lui qui paye toutes les factures et fait les courses.  

Tout ça pour dire quoi? Pas forcément grand chose, juste vous raconter mon parcours et où j'en suis. Que les études ne facilitent pas forcément l'insertion dans le monde du travail (je ne dis pas que c'est facile sans diplôme attention!). Et qu'il est temps pour moi de mettre mes diplômes de côté et trouver un travail temporaire. La pêche Simone. Et vous, vous avez trouvé votre premier emploi facilement?