Coucou les princesses !
Aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler un peu des colorations végétales, et principalement du henné.
J’ai lu un peu tout et n’importe sur internet, il est temps de rétablir la vérité sur ce qui fait jaser dans les chaumières ! Alors rétablissons, rétablissons !

 

henné pur princesse affreuse



Le henné, c’est quoi ? 

Le henné est une plante appelée Lawsonia inermis. Appliquée sur les cheveux, elle vient donner des reflets roux/auburn et va embellir le cheveu. Il faut vraiment voir cela comme un soin, et pas uniquement comme une coloration.
Le henné gaine les cheveux, apporte de la brillance et du volume, et va les renforcer. En effet, lors de sa préparation (on va voir ça plus bas), le pigment coloré va être libéré et va se fixer à votre kératine. C’est la principale différence que l’on a avec une coloration chimique, qui va détruire le pigment naturel de votre cheveu. Là, le pigment coloré se superpose, et renforce la tige capillaire.

 

Quels sont les différents types de henné ?

Si vous avez déjà fait des recherches à ce sujet, vous avez pu voir qu’il en existe à priori des tas : henné neutre, henné aubrun, henné blond, henné noir…
En réalité, il existe principalement deux types de henné : le Lawsonia inermis, qui est le henné classique on va dire, avec un pouvoir colorant, et le henné neutre, le Cassia obovata (appelé aussi Cassia italica). Celui-ci ne colore pas le cheveu, mais va apporter comme le colorant un réel soin, avec les mêmes avantages cités plus hauts. Pratique donc.
Les autres sont simplement des mélanges de henné et de plantes colorantes.



Le henné, est-ce que ça fait tomber les cheveux ?

Et bien non ! C’est quelque chose que j’entends très souvent, mais il est temps de lever le voile sur ce mystère.
De nombreuses personnes sont persuadées qu’utiliser du henné après une coloration chimique vont obtenir des cheveux cassants, très abimés. Ce n’est pas le cas.
Le henné, à la condition d’être 100% pur, peu même s’utiliser si l’on a déjà fait une coloration auparavant. C’est les sels métalliques qui sont présents dans certains hennés, et qui peuvent réagir avec vos anciens traitements chimiques,  qui font tomber le cheveu. Ainsi, si vous choisissez un henné sans sels métalliques, il n’y a aucun risque. Et je dis bien aucun.



Du coup, est-ce que l’on peut revenir à une coloration chimique après un henné ? 

 Et bien… non ! Et oui, le henné étant un soin principalement qui se fixe dans le cheveu, il est beaucoup plus difficile pour une coloration chimique de passer cette barrière protectrice, de détruire les pigments, et de mettre les nouveaux à la place. Ainsi, si vous faites une coloration chimique après un henné 100% pur, vos cheveux ne tomberont pas, mais la couleur ne prendra pas.



Est-ce que le henné assèche les cheveux ?


Cela est possible selon l’état de votre cheveu à la base. Il existe cependant des moyens de préparation qui viennent contrer cet effet asséchant, et ayant les cheveux très secs à la base, je n’ai jamais rencontré le moindre problème.



Comment le préparer ? 

La préparation peut se faire différemment, mais voici la méthode la plus rapide, et qui marche du tonnerre. Mettez la poudre de henné dans un récipient en bois (attention, le bois va être taché) ou en verre. Faites chauffer de l’eau : celle-ci doit être frémissante, mais pas bouillante. Versez l’eau sur la poudre, et mélangez bien (avec une cuillère en bois idéalement). Vous allez obtenir une bouillasse vert foncé pas du tout appétissante, mais j’ai envie de vous dire On ne la mange pas, donc on s’en contrefiche. Ajoutez ensuite un liquide acide qui va aider à libérer le pigment coloré (du jus de citron ou du vinaigre).  Bien évidemment, si vous souhaitez faire un henné neutre, vous pouvez passer cette étape, puisqu’il n’y a pas de pigment coloré.
Laissez la pâte reposer une trentaine de minutes. Pour les filles aux cheveux normaux, vous pouvez vous arrêter là et l’appliquer.
Pour les filles aux cheveux secs, vous pouvez parfaitement ajouter un yaourt ou un peu d’huile dans la pâte pour contrer l’effet asséchant au moment de la pause.  



Comment appliquer le henné ?

Le henné s’applique sur cheveux propres et non graissés. Il est recommandé de faire un shampoing doux la veille, sans mettre d’après-shampoing ensuite ou de soin quelconque.
Le jour même, le henné s’applique du cuir chevelu jusqu’aux pointes en couche épaisse. Ensuite, vous pouvez emballer vos cheveux dans du film plastique étirable, et mettre une serviette par-dessus.

 

Le henné, ça tache ! Comment puis-je éviter de dégueulasser ma maison et mes mains ? 

Alors en effet, le henné tache beaucoup. La texture un peu granuleuse va faire que des chutes sont à prévoir.
Je vous conseille, par expérience personnelle, d’utiliser avant tout des gants pour l’appliquer sur vos cheveux. N’hésitez pas à mettre du papier journal dans votre salle de bain, et à appliquer une crème hydratante au niveau de la jonction front/cuir chevelu, et au niveau de vos oreilles, pour ne pas tâcher ces endroits également.

 

Combien de temps dois-je laisser le henné sur ma tête ?

Pour un henné neutre, on peut laisser le henné 30 minutes, ou plus évidemment.
Pour un henné coloré, on peut le laisser entre 2h et tout une nuit. Ensuite, on rince à l'eau claire.


Puis-je me faire un shampoing après mon henné ?

Il est recommandé de ne pas utiliser de shampoing pendant les jours qui suivent la pose du henné, pour laisser le temps au pigment de s’oxyder au contact de l’air et de donner aux cheveux leur couleur définitive (elle s’observe au bout de 4 jours).



Combien de temps dure une coloration au henné ? Quand puis-je la refaire ?

Elle va s’estomper petit à petit, mais une partie des pigments va rester dans le cheveu.
Pour ma part, je fais mon henné un peu comme j’en ai envie, quand je vois que mes cheveux en ont besoin. Sachez que vous pouvez sans aucun problème en faire un une fois tous les mois, c’est avant tout un soin.

 

Quelle couleur puis-je obtenir avec du henné ? Est-ce que je vais me retrouver avec des cheveux carotte ?

Cela dépend principalement de votre couleur naturelle. Si vous êtes blonde, oui ! Si vous avez les cheveux noirs, pas du tout !
Selon le mélange de henné que vous allez utiliser, différentes couleurs et reflets sont possibles.
Si vous êtes blondes, un henné blond (composé de henné neutre et de camomille par exemple) va vous apporter un éclat, des reflets blonds encore plus présents. Un peu de curcuma en plus, et PAF, à vous le blond de vos rêves.
Si vous voulez des reflets plus rouges, la poudre de garance est faite pour vous.
Envie de reflets bruns ? Le brou de noix sera à ajouter.
Il en existe beaucoup d’autres.

 

J’ai des cheveux blancs, et je veux retrouver le noir de ma jeunesse. Je fais quoi ? 

Cela est aussi valable pour les filles qui veulent obtenir une coloration noire, sans cheveux blancs hein !
Il suffit de faire un henné en 2 étapes. On se teint une première fois les cheveux avec un henné type Lawsonia, et tout de suite après, on utilise de l’indigo, appelé aussi henné noir. Et… c’est tout !

 




Voilà les filles, c’est tout pour aujourd’hui. Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas à me laisser un commentaire, je me ferai une joie de vous répondre. Des bisous !